Accueil / Région Viticole France : le classement des vignobles

Chaque région viticole en France a ses propres atouts. Bordeaux, Champagne, Vallée de la Loire… des régions qui font la renommée de notre pays à l’international !
Le vignoble français est riche de sa diversité tant en terme de terroirs, de climats, de cépages, de zones géographiques, etc…
Nous allons faire un tour d’horizon de 9 régions.

Les principales régions viticoles françaises

  • Bordeaux :

    (R : merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc ; B : sauvignon blanc, sémillon).

La superficie viticole la plus importante en France qui se chiffre autour de 120 000 ha pour une production annuelle de 6 000 000 hl.
Les vins bordelais sont connus sous le nom de « châteaux ». Le classement de 1855 a désigné en 5 catégories les châteaux les plus connus (Crus classés).
Les vins rouges produits dans le Médoc et dans la région des Graves, sur la rive gauche de Bordeaux sont des vins secs à fort potentiel de garde, avec un cépage dominant le cabernet sauvignon.
Ceux produits sur la rive droite dans les secteurs de Saint-Emilion, de Pomerol et de l’Entre-deux-Mers issus surtout de merlot sont plus fruités.
Les vignobles mitoyens du Blayais et Bourgeais situés au nord-ouest sont complémentaires et d’un grand intérêt.
D’autres vignobles du sud-ouest (Dordogne, Bergerac, Cahors, etc…) utilisent des cépages de la famille bordelaise sur une superficie de 33 000 ha et pour une production annuelle de 1 650 000 hl.

  • Bourgogne

    (R : pinot noir ; B : chardonnay).

La superficie viticole est d’environ de 27 000 ha pour une production de 1 450 000 hl/an. Nous sommes donc loin des chiffres de la région bordelaise, célèbre région viticole en France.
On trouve des grands crus, des premiers crus, des villages et des appellations régionales.
On utilise le terme de « climat » pour désigner un territoire viticole restreint lié à une unité de terroir (exemple : climat Grand Cru de la Romanée-Conté à Vosne-Romanée).
Cette notion peut concerner aussi plusieurs lieux-dits. Ce terme est attribué à des vignobles classés en Premiers et grands Crus.
Le vignoble produit une large gamme de vins rouges exceptionnels et les vins blancs secs sont considérés comme les meilleurs qui existent.
Au nord, le Chablisien, puis vient la Côte de Nuits, la Côte de Beaune, la Côte chalonnaise et au sud le Mâconnais.

  • Beaujolais

    (R : gamay).

La superficie viticole est proche de 22 000 ha pour une production d’environ  1200 000 hl/an.
Les meilleurs vins du Beaujolais sont, par ordre croissant d’ampleur et de potentiel de garde : regnié, chiroubles, chénas, saint-amour, fleurie, brouilly, côte-de-brouilly, juliénas, morgon et moulin-à-vent.

  • Champagne

    (R : pinot meunier, pinot noir ; B : chardonnay).

Une superficie de 32 000 ha pour une production d’environ 2 500 000 hectolitres.
Le champagne est souvent un assemblage de plusieurs millésimes et vendu donc non millésimé.
Les vins sont souvent blancs à partir de raisins noirs et blancs. On voit de plus en plus de champagne rosé, couleur obtenue par l’ajout de vin rouge.
Il y en a pour toutes les bourses : du champagne de petit récoltant aux luxueux champagnes de prestige.

  • Loire

    (R :  cabernet franc, gamay ; B : melon de Bourgogne, chenin blanc, sauvignon blanc).

Une superficie viticole de plus de 50 000 ha pour une production annuelle de 2 775 000 hl.
Plusieurs régions viticoles distinctes : les vignobles de Sancerre, de Pouilly-Fumé qui produisent des vins vifs et légers à base de sauvignons blancs, ainsi que quelques pinots noirs.
En Touraine, on trouve des vins blancs secs et moelleux à base de chenin blanc (Vouvray, Montlouis) et des rouges issus de cabernet franc (Chinon, Bourgueil).
Vers Saumur et Angers, on retrouve les mêmes cépages mais aussi des rouges légers à base de gamay.
Dans le pays nantais, le Muscadet est élaboré à partir du cépage melon de Bourgogne : d’excellents qualité/prix grâce à l’émergence des crus communaux.

  • Alsace

    (R : pinot noir ; B : riesling, gewurztraminer, pinot blanc, pinot gris).

Environ 15000 ha de superficie viticole pour 1 150 000 hl de production annuelle.
Les blancs sont plutôt secs, non boisés, et aromatiques : on trouve une cinquantaine de grands crus.
Les vins rouges issus du pinot noir sont aussi très intéressants.

  • Languedoc-Roussillon

    (R : syrah, grenache, carignan, merlot, cabernet sauvignon ; B : chardonnay, sauvignon blanc, muscat, grenache blanc).

Cette région viticole de France est très vaste (63 000 ha de superficie pour une production annuelle de 2 500 000 hl) produit de plus en plus de bons vins qui pour la plupart sont des assemblages.
Les blancs sont vraiment dignes d’intérêt et les rouges excellents, grâce à une grande diversité de terroirs. On y trouve aussi des vins doux naturels remarquables.

  • Vallée du Rhône

    (R : syrah, grenache ; B : viognier, marsanne, roussanne, grenache blanc, vermentino).

La partie septentrionale et méridionale cumule 75 000 ha de superficie viticole pour une production d’environ 3 000 000 hl/an.
La partie nord offre des rouges somptueux : Côte Rôtie, Hermitage, et en plus abordables, Saint-Joseph, Croze-Hermitage et Cornas.
En vins blancs, le Condrieu issu du viognier est une référence !
La partie sud a également de belles références comme le Châteauneuf-du-pape, en rouge comme en blanc, et le Tavel est un excellent rosé.

  • Provence

    (R : syrah, grenache, mourvèdre, carignan, cabernet-sauvignon ; B : ugni blanc, clairette, sémillon, vermentino).

Près de 30 000 ha de superficie viticole pour 1 300 000 hl/an de production.
Ainsi, les Côtes de Provence rosés constituent 75% de la production. Le vignoble du Bandol produit un vin rouge de longue garde et de grande réputation.

De plus, vous pouvez retrouver tous mes tests de dégustation, classés par région viticole de France sur le grand guide des vins.

La Carte des Vignobles de France

Carte région viticole France