Accueil / Dégustation Vin

Lors d’un repas, épatez vos amis ou votre famille avec des règles de base essentielles sur la dégustation du vin. Nous allons aborder le service avec un ordre logique pour boire différents vins au cours d’un repas, puis la dégustation, pour mettre en éveil vos sens.

Tout d’abord, il y a un certain ordre à respecter pour déguster un certain nombre de vin (schéma ci-dessous). Ne commencez pas par des vins trop sucrés qui auront tendance à écraser votre palais. Idem, il est préférable de ne pas finir avec avec le champagne qui, de par son acidité, ne ressortira pas.

Vous l’aurez donc compris, il faut monter en puissance au cours du repas !

Si vous décidez d’ouvrir différents vins de la même couleur (par exemple, vin rouge), vous devrez prendre en compte 2 principaux critères : servez les vins légers avant les vins corsés, et, servez les vins jeunes avant les vins vieux.

1.

Vin Effervescent

2.

Vin Blanc Sec ou Rosé

3.

Vin Rouge

4.

Vin Moelleux

L'art de la dégustation : Les 4 Grandes Etapes

  • Etape 1 – Regardez

Commençons par l’examen visuel ! Inclinez vers l’avant légèrement le verre et observez sa couleur et son aspect. Pour un vin rouge, un contour orange pâle caractérisera un vin arrivé à maturité. Une couleur tirant vers le violet représente un vin plutôt jeune. En général, le brun est la couleur qui caractérise des vins blancs et des vins rouges qui prennent de l’âge.

Pour évaluer approximativement le degré d’alcool présent, vous pouvez tournoyer votre verre pour agiter le vin. Ensuite, regarder “les larmes” ou les gouttelettes qui coulent lentement sur le bord de votre verre. Des larmes épaisses et visibles signifient que votre vin comprend un taux d’alcool plus élevé.

  • Etape 2 – Sentez

Dans cette étape, c’est l’organe olfactif qui joue un rôle important. Cette étape consiste à humer le vin en faisant en sorte de reconnaître les arômes. Notons que la complexité des arômes caractérise un vin de meilleur qualité. Cette étape peut être compliqué car il est difficile de mettre des mots sur quelque chose d’aussi nuancé… et c’est toute la subtilité ! Mais pas de panique… pour vous aider, vous pouvez vous référencez à la roue des arômes (ci-dessous). Cependant, l’entraînement sera votre meilleur allié.

  • Etape 3 – Dégustez

Place aux papilles ! Prenez une première petite gorgée pour évaluer l’attaque du vin et habituez votre palet. Quelle sensation ressort le plus ? L’acidité (picotement sur la langue), l’alcool (sentiment de chaleur en bouche), le sucre (vin plutôt pâteux), ou encore, le tannin (sensation de sécheresse en bouche pour les vins rouges) ?

Une fois identifié, nous allons reprendre une gorgé et la garder plus longtemps en bouche. Nous allons alors tourner le vin dans notre bouche, comme si on “mâchait” le vin. Dans cette étape, c’est notre langue qui va identifier la ou les saveurs dominantes.

  • Etape 4 – Et après ?

Terminons en beauté ! Le finale de la dégustation d’un vin se caractérise par la longueur en bouche. Plus les arômes persistent, plus le vin sera complexe et de meilleur qualité.
Pour cette exercice, vous pouvez comparer 2 Bordeaux différents. Prenez un bordeaux le moins cher que vous pourrez trouver, et un bordeaux plus âgé à un prix supérieur et évaluer la différence.

Enfin, si vous souhaitez connaître les termes de dégustation les plus utilisés, je vous invite à regarder le petit lexique du vin.

Dégustez un vin avec La Roue des Arômes

Saveurs et arômes dégustation vin